14,00

Si l’on veut s’initier ou réfléchir à la technique romanesque, que lire de nourrissant ? Nos plus grands romanciers, Balzac, Stendhal, Flaubert ou Proust, ne se souciaient pas d’expliquer ce qu’ils faisaient ni de défendre dans leurs écrits la qualité de leur travail. Pour profiter de leur expérience, il faut les fréquenter et, longuement, lire entre les lignes, s’interroger sur leurs procédés et supputer leurs intentions. Ils ne se prêtent guère au dialogue direct. L’un d’eux fait exception. Cabré contre les critiques de son temps et journaliste à la plume ardente, Emile Zola entreprit, pour la défense de ses romans, de définir sa méthode en articles passionnés. C’est ainsi que l’on peut découvrir dans son œuvre, regroupés sous un titre anodin, Du roman, une série de textes où l’auteur parle en termes judicieux du métier de romancier, du travail journalier qu’implique ce genre, du sens du réel, des travaux préparatoires, des enquêtes nécessaires, traite avec justesse de l’expression personnelle et du rôle de la description. Voilà un véritable interlocuteur avec lequel parler métier et qui livre en cent pages, une rare et solide nourriture pour les écrivains confirmés comme pour les débutants. COMMENT ÉCRIRE UN BON ROMAN COMMENT ÉCRIRE UN BON ROMAN